AVEC LE FESTIVAL CONSTELLATIONS, COMMENT DéCOUVRIR LA VILLE DE METZ AUTREMENT

En 5 ans, Jérémie Bellot le commissaire de l'exposition Constellations Metz a réussi à faire de cet évènement un rendez-vous incontournable de l'art numérique en France. Ainsi, chaque été, plus d'un million de personnes se rendent dans cette ville de Lorraine pour visiter ses incroyables monuments historiques, mis en scène par l'art numérique dans sa version la plus contemporaine. Il y a bien sûr les deux mapping sur la façade de la cathédrale - la plus haute de France - mais encore l'œuvre envoûtante et en constante évolution du suisse Alan Bogana dans la chapelle Sainte-Blandine, ou dans le jardin de l'Hôtel du département, celle de Sedemminut, intitulée For Peace pour ainsi suivre - du regard - les coureurs virtuels accompagnés par la musique de NIID et lancés dans une course sans fin.

Metz au septième ciel

La ville de Metz qui fut fondée par les Romains, qui fut aussi une riche république autonome de 1234 à 1552, souffre aujourd'hui de deux images qui la poursuivent : celle d'une ville de sidérurgie ce qui ne fut jamais le cas et celle d'une ville de garnison ce qui n'est plus le cas. Constellations est donc une superbe occasion de la découvrir en déambulant parmi les 46 lieux que le festival a investis. Vous découvrirez ainsi la basilique gothique Saint-Vincent où Benjamin Nesme et Marc Sicard ont imaginé un immense oiseau de lumière, aux allures de diplodocus. À deux pas de là, on méditera devant Ether, une projection laser sur la façade de l'hôtel de région, œuvre de Gregory Wagenheim, qu'a soutenue et présentée Julien Emel de l'association Mini Map qui fédère le vivier des arts numériques de Metz. Cette édition 2024 est tout à fait époustouflante.

Accès libre. Parcours nocturne les jeudis, vendredis et samedis à partir de 22 heures, parcours diurne tous les jours.

2024-07-06T11:57:55Z dg43tfdfdgfd