QUELLES SONT LES NOCTURNES DES MUSéES PARISIENS à NE PAS MANQUER EN 2024 ?

Et si on profitait de l'été pour prendre le temps de faire les nocturnes des musées parisiens ? Du Louvre au Centre Pompidou en passant par le Musée d'Orsay, voici le guide, jour par jour, des nocturnes de la capitale pour ne manquer aucune exposition incontournable du moment.

Lundi

Le Centre Pompidou (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : l’exposition L'enfance du design qui explore de manière chronologique le renouveau du mobilier pour enfants, ces “petits objets” joyeux et ludiques doté d'une spécificité – et d'une histoire – qui leur est propre.

Le Musée du Luxembourg (jusqu'à 22h en période d'expositions)

À voir en ce moment : plus de 150 objets mariant le design et le sport exposés sur l'accrochage MATCH. Design & sport – une histoire tournée vers le futur. De l'optimisation des capacités humaines à l'avènement de la réalité étendue, le Musée du Luxembourg repousse les limites de l'art du quotidien pour mieux imaginer les futurs sportifs.

Le Palais de Tokyo (jusqu'à 22h)

À voir en ce moment : les expositions permanentes du musée.

Mardi

Jeu de Paume (jusqu'à 21h en période d'expositions)

À voir en ce moment : les clichés de Paris au bord de l'eau signés de grands noms de la photographie à retrouver tout l'été, au long du canal Saint-Martin. Dès la rentrée, retour au musée pour découvrir l’œuvre vibrante et très intime de Tina Barney, ou encore l'hommage exceptionnel à la cinéaste, artiste et écrivaine belge Chantal Akerman, décédée en 2015.

La Fondation Cartier pour l'art contemporain (jusqu'à 22h en période d'expositions)

À voir en ce moment : la dernière installation vidéo de l’artiste américain Matthew Barney. Baptisée Secondary, elle se compose de cinq films tournés sur un terrain de football reconstitué, montrant la superposition complexe de la violence réelle et de sa représentation, de même que sa célébration dans l’industrie du divertissement sportif.

Mercredi

Le Louvre (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : les dix œuvres du Metropolitan Museum of Art de New York, invitées exceptionnelles du département des Antiquités orientales du Louvre. Soit un dialogue unique entre les collections des deux institutions. Cet été, le musée parisien accueille également une exposition dédiée aux JO avec L'Olympisme - Une invention moderne, un héritage moderne. L'accrochage retrace l'histoire entortillée des olympiades et commémore leur arrivée sur la scène sportive.

La Monnaie de Paris (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : l'évolution de la médaille olympique de l’Antiquité à nos jours, retracée dans l'exposition D’or, d’argent, de bronze : une histoire de la médaille olympique.

Le Centre Pompidou (jusqu'à 21h)

Le Palais de Tokyo (jusqu'à 22h)

Jeudi

Le Musée du quai Branly (jusqu'à 22h)

À voir en ce moment : l'hommage sublime aux pleureuses punu, accompagnatrices d’âmes qui guident les défunts vers l’au-delà et les vivants dans leur deuil. Dirigée par l'artiste franco-gabonaise Myriam Mihindou, l'installation donne à voir, entendre et ressentir cette histoire oubliée de la culture du Gabon de manière inédite.

Le Musée des Arts décoratifs (jusqu'à 21h en période d'expositions)

À voir en ce moment : l'histoire de la naissance des grands magasins, ces temples de la vie parisienne où le goût pour le raffinement est roi. Un voyage dans le temps, à la quête du pourquoi ces établissements se sont érigés en monuments de la capitale de la création jusqu'à attirer chaque année des milliers de clients désireux de découvrir l'art de vivre parisien.

Le Musée d'Orsay (jusqu'à 21h45)

À voir en ce moment : les peintures intimistes de l’artiste franco-israélienne Nathanaëlle Herbelin, héritière des Nabis, mais aussi l'exposition-anniversaire Paris 1874 : Inventer l'impressionnisme qui offre pas moins de 130 œuvres, connues et moins connues, à admirer au sein du musée.

Le Musée Yves Saint Laurent (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : la puissance suggestive de la transparence, deuxième chapitre d'une exposition entamée l'été dernier à la Cité de la dentelle et de la mode de Calais. “Les transparences, je les connais depuis longtemps. L’important, avec elles, c’est de garder le mystère... Je pense avoir fait le maximum pour l’émancipation des femmes. J’ai créé des vêtements qui entrent tout à fait à leur aise dans le XXIe siècle”, disait le couturier Yves Saint Laurent.

Le Musée Marmottan-Monet (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : l'exposition En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930), qui coalise plus de 150 œuvres, dont le thème principal n'est autre que le sport. Plutôt qu'un simple loisir, celui-ci se fait d'une nouvelle garde de célébrités. Viennent alors au monde les fameux stars des stades, auréolées de succès, magnétisant les regards du public. Sous les coups de pinceaux des impressionnistes et de leurs successeurs, l'activité physique devient un enjeu politique et social : elle délaisse les cercles mondains pour épouser les transformations des villes et du travail.

Le Palais Galliera (jusqu'à 21h en période d'expositions)

À voir en ce moment : le deuxième volet de l'exposition La mode en mouvement. Cette fois, c'est le balnéaire qui est disséqué. Le palais consacre une section spécifique aux panoplies qui accompagnent les bains de mer : la transformation des maillots de bain, accessoires de plage et rapports aux corps est interrogée par les commissaires. En plus de trouver résonance avec les Jeux Olympiques, l'exposition annonce l'arrivée de l'été, des vacances et des grains de sable.

Le Palais de Tokyo (jusqu'à minuit en période d'expositions)

Vendredi

La Bourse de Commerce (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : une sélection piochée dans la vaste collection de François Pinault, évoquant la paradoxalité d’un monde en plein vol. Une symphonie d’artistes, de supports, de techniques d’expression à rebours de la routine. Chaque espace de la Bourse de Commerce nous emmène dans l’univers d’artistes déjà institué·e·s tels que Damien Hirst, Cindy Sherman ou Jeff Koons et ses chiens géants. Mais également, des virtuoses plus jeunes tels que Mohammed Sami, Marlene Dumas et Pol Taburet.

La Fondation Louis Vuitton (jusqu'à 21h ou 23h)

À voir en ce moment : l'exposition consacrée à Matisse, qui réunit pour la première fois les œuvres présentes dans son fameux atelier rouge. Elle est enrichie de documents d’archive inédits et de pièces éclairant le contexte de création et l’aventure de ce tableau. En dialogue, l'exposition consacrée à l'œuvre d'Ellsworth Kelly prend le nom Formes et couleurs (1949 - 2015), comme pour souligner l'influence de Matisse sur son regard.

L'Atelier des Lumières (jusqu'à 22h)

À voir en ce moment : la splendeur de la civilisation égyptienne des anciens temps, réunie dans l'exposition immersive L’Égypte des pharaons. Des mythologies expliquant la création du monde à la découverte des ressources des rives du Nil, cette épopée suit la construction des pyramides, des tombeaux et des règnes. Le tout, orné d’une bande-son envoûtante, comptez l’orchestre national de Reykjavik et Led Zeppelin.

Le Musée Jacquemart-André (jusqu'à 22h en période d'expositions)

À voir en ce moment : les chefs-d'œuvres de la célèbre Galerie Borghèse à Rome. Une occasion unique d’admirer à Paris un quarantaine d’œuvres majeures d’artistes illustres de la Renaissance et de la période baroque – du Caravage à Botticelli en passant par Raphaël – rarement prêtées à l’étranger.

Le Louvre (jusqu'à 21h)

Le Centre Pompidou (jusqu'à 21h)

Le Palais de Tokyo (jusqu'à 22h en période d'expositions)

Samedi

La Cinémathèque française (jusqu'à 21h)

À voir en ce moment : les univers fantastiques de James Cameron. Des premiers croquis aux scènes devenues culte au box office, l'art du réalisateur nous éblouit depuis six décennies maintenant. Ces paysages aux allures de rêve fiévreux s'exposent désormais sur les murs de la Cinémathèque française.

L'Atelier des Lumières (jusqu'à 22h)

Le Centre Pompidou (jusqu'à 21h)

Le Palais de Tokyo (jusqu'à 22h en période d'expositions)

Dimanche

Le Centre Pompidou (jusqu'à 21h)

Le Palais de Tokyo (jusqu'à 22h en période d'expositions)

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :

10 expositions à voir durant les Jeux Olympiques à Paris (et ailleurs en France)

Le Prix d'artisanat Loewe 2024 s'empare du Palais de Tokyo

Le pinacle de l’art moderne arabe est à l’honneur dans une exposition passionnante

Encore plus de Vogue France en vidéo :

2024-07-05T14:30:58Z dg43tfdfdgfd